Kroll  
  Ma corbeille
 
Actualité   Livres   TV   Audio
             
Moi Ik Me   Photos   Liens   Contact
 
   
Objets
 
Dimanche 17 Mai 2015
Le Bar de l Europe

http://www.tv5monde.com/cms/chaine-francophone/Revoir-nos-emissions/Le-Bar-de-l-Europe/Episodes/p-30581-Emission-speciale-consacree-a-la-liberte-d-expression.htm

c est une emission de Paul Germain pour TV5 enregistrée au parlement européen

  


Samedi 16 Mai 2015
Mon billet pour le journal De Standaard de ce mois de mai.

Le bout du monde. Pour qui ? De Standaard Avril 2015

J'aime bien les poissons, pas seulement dans mon assiette avec un filet de citron mais aussi vivants par milliers, multicolores, dans les récifs de coraux. Je croise toute l'année les requins de la politique alors j’aime aller côtoyer les vrais sous l'eau une fois par an.

Il y a deux sortes de plongeurs. Ceux que je ne comprendrai jamais, qui tous les samedis font la même plongée dans la même eau glacée d'une carrière inondée en Wallonie ou dans l'embouchure de l'Escaut en Zeelande. Et puis ceux qui, avec leurs palmes dans leurs valises, s’en vont voir des pays toujours plus improbables.

Les états de Yap, Kosrae, Chuuk et Ponhpei ( mais faisant au total plus de 600 petites îles ) constituent ensemble les Etats Fédérés de Micronésie. C'est dans l'océan pacifique et c'est vraiment loin de tout. J'étais à Yap. C'est pauvre. A part du thon et des noix de coco, tout y est importé. Le lait est en poudre parce qu'aucune vache ne supporterait de vivre sur un atoll avec un climat qui s'apparente à un sauna dans lequel vous auriez entassé toutes vos plantes d'appartement. J’ai mangé de la chauve-souris. Les rares voitures ont toutes le volant à droite parce qu'elle sont importées du Japon mais roulent à droite comme aux Etats Unis. Quand elles ont fini leur vie, elles restent souvent là, carcasses rouillées dans la mangrove, parce que c'est trop couteux de les renvoyer sur l'un ou l'autre continent. Les gens sont nonchalants, avec des casquettes de base-ball, beaucoup de beaux enfants et, tous, à la main, un petit sac en feuilles de bananier tressées qui contient leurs noix de betel. Tout le monde sans exception mâchent à longueur de journée ces espèces de noisettes vertes rendues plus amères encore par une sorte de sel de corail pilé. Ca rend leur anglais difficile à comprendre car toujours prononcé la bouche pleine et leurs dents, quand il en reste, sont perpétuellement rouges. Ils crachent tout le temps une salive écarlate qui va contraster au sol avec les fleurs blanches tombées des frangipaniers.

Il y avait à Yap un système monétaire unique au monde. Un nombre, forcément limité, de grosses pierres introuvables à l'état naturel sur l'île étaient taillées rondes et percées d'un trou sur une autre île puis apportées après un long voyage en pirogue. Elles servaient alors de monnaie d'échange et de capital. La population étant peu nombreuse, il était inutile de les déplacer. Tout le mode savait que telle grosse pierre, là, était à Jean qui l'avait obtenue contre la vente de sa maison à Paul. Ce système sans inflation dura jusqu'à ce qu'un blanc, comme toujours, vienne apporter dans son bateau à vapeur autant de monnaies de pierre qu'il lui en fallut pour être riche. Il en reste partout sur l'île. Elles servent encore dans certains échanges et restent un signe extérieur de richesse.

On parle une vingtaine de langues en Micronésie. Parfois une langue est parlée par moins de 500 locuteurs. Rien qu'à Yap il y a quatre langues officielles ! Et là, j'ai un peu repensé à nous. Comment font-ils ?
Vous n'avez jamais entendu parler de Yap ? Rassurez-vous : là-bas je n'ai pas rencontré une seule personne qui avait déjà entendu parler de la Belgique ! Quand j'expliquais que c'était un petit pays, en gros, entre l'Espagne et l'Allemagne ( parce que ces deux pays furent colonisateurs de ces îles du bout du monde), une seule personne croyait en avoir entendu parler un jour mais nous confondait en fait ... avec la Suisse !

J'ai eu envie de leur faire croire qu'on était les Etats Fédérés de Belgique avec quatre îles en mer: la Flandre, Bruxelles, la Wallonie et une petite Germanie ...

  




© Pierre Kroll | Flux RSS | Mentions légales | design by debie.com | CMS by belghost.eu