Kroll  
  Ma corbeille
 
Actualité   Livres   TV   Audio
             
Moi Ik Me   Photos   Liens   Contact
 
   
Objets
 
Mercredi 25 Décembre 2013
Un peu de congés...

mais je vous laisse avec mes albums en librairie -apparemment facile à trouver, même comme des oeufs de coucou, dans le nid des autres ! ... mais si je vous manque vraiment trop vous pouvez me retrouver dans toutes ces émissions-ci récentes:

Au centre belge de la bande dessinée
http://www.rtbf.be/video/detail_cinquante-degres-nord?id=1875143

Avec quelques humoristes autour de la stupide question "Peut-on rire de tout ? "
http://www.rtbf.be/video/detail_cinquante-degres-nord?id=1878414

Juste un petit passage à la fin de ce débat sur le nationalisme
http://www.rtbf.be/video/detail_cinquante-degres-nord?id=1866807
Reçu chez un lecteur pour l'émission "Livré à domicile"
http://www.rtbf.be/video/detail_livres-a-domicile?id=1878621
Et bonnes fêtes ...

  


Samedi 14 Décembre 2013
Mon billet de décembre dans De Standaard

De Standaard décembre 2013

L'olivier sent le sapin

Nous avons, en français, une expression drôle mais très cynique. On dit de quelqu'un qui va mourir ou de quelque chose qui tourne très mal : « ça sent le sapin ». Une référence macabre au bois des cercueils. Je ne sais pas si vous dites ça aussi en néerlandais.

On raconte que les esquimaux ont des douzaines de mots pour désigner la neige. Chez nous, en Belgique, étant donné notre système électoral et le nombre de nos partis politiques, nous avons fabriqué tout un lexique pour désigner toutes les coalitions que nous sommes amenés à former pour gouverner. Le dernier gouvernement Dehaene , par exemple, accouplant les bleus et les rouges, était qualifié de violet. En 2003, celui de Verhofstadt avec les libéraux, les socialistes et les écologistes, fut baptisé « arc-en-ciel ». Dans plusieurs communes bruxelloises on parle de coalition « jamaïcaine » à cause d'une référence lointaine au drapeau de ce pays et à une coalition allemande ( il faut parfois un diplôme en sciences politiques pour comprendre!). Tout le monde se souvient de la vaine tentative, en 2007, de mettre en place « l'orange bleue », etc .. Tous ces jolis noms font penser à des positions du Kamasutra. Un jour, pour un magazine, j'ai dessiné cela de façon très explicite, avec des hommes et femmes politiques très reconnaissables !

La coalition formant le gouvernement wallon, on l'appelle « l'olivier » (une référence compliquée , cette fois, à la politique italienne ). C'est une alliance des socialistes ( j'en connais un qui dirait « c'est normal, en Wallonie, ils sont partout »), des centristes du CDH et des écologistes.

Tout cela pour vous expliquer mon titre : « l'olivier sent le sapin ». Et non pas parce que Noël approche, mais parce que les élections approchent ! Il y a encore six mois et pourtant, ce ménage à trois est dans un état qui fait pitié. Dimanche dernier -ce n'est qu'un exemple- dans l'émission « Mise au Point » sur la RTBF, on y parlait du plan wallon d'implantation des éoliennes. Il était presqu'impossible de distinguer qui était de la majorité et qui était de l'opposition, à part le malheureux ministre écolo qu'on croyait entendre murmurer « vous vous débrouillerez bientôt sans moi » derrière son argumentation désespérée.

C'est effrayant de voir combien, en politique, la seule chose qui compte à partir d'un certain moment ( mais lequel?) c'est d'être réélu. Pour cela, il faut absolument que tout ce qu'ont fait les autres, tout ce que font les autres, tout ce que voudraient faire les autres apparaissent comme ... des conneries. C'est naïf d'imaginer qu'un parti politique ait la moindre empathie pour un autre ( même simplement un homme politique pour autre !). Naïf aussi d'imaginer qu'un parti respecte ses engagements envers un autre jusqu'au bout. Il y a peut-être des remèdes politiques à cette maladie qui paraît inévitable : voter moins souvent ? adopter un système majoritaire qui donne le pouvoir pendant un certain temps à une seule formation ?
Ou est-ce rêver d'espérer que, parfois, peut-être quand on ne les voit pas, quand ils sont seuls entre eux, nos gouvernants essayent, parviennent à se persuader mutuellement de ce qui serait dans l'intérêt de tous ? J'ai mes jours de naïveté infantile. Ca doit être l'approche de Noël.

Tiens, pour en revenir au nom des coalitions, j'entends souvent parler du gouvernement fédéral comme du gouvernement « papillon ». Est-ce vraiment à cause des habitudes vestimentaires d'Elio Di Rupo ... ou parce qu'un papillon, après une très, très longue maturation dans son cocon, ne vit que fort peu de temps ?

Pierre Kroll.

  


Jeudi 12 Décembre 2013
Mercredi 18 à Ixelles ...

  


Actualités 1 à 3 sur un total de 6 (Décembre 2013)
Page  1  2 


© Pierre Kroll | Flux RSS | Mentions légales | design by debie.com | CMS by belghost.eu